Quel est le meilleur moment pour avoir un deuxième enfant ?
un frère et sa petite soeur avec robre jaune dans un champ

Trouvez le moment idéal pour avoir un deuxième enfant

|

Avoir des enfants en âges rapprochés ou éloignés ? Nous avons tous nos propres convictions avant de connaître la parentalité.

Je veux trois enfants en âges rapprochés pour qu’ils puissent jouer ensemble.

Des enfants avec un grand écart d’âge c’est l’idéal, les grands s’occupent des plus petits.

L’arrivée du premier enfant vient toutefois bousculer les certitudes des jeunes parents !

Quel est le meilleur moment pour avoir un deuxième enfant ? Cette question est souvent source de débats voire de désaccords au sein des couples car elle implique de grands changements pour toute la famille.


Il n’y a pas de meilleur moment pour avoir un deuxième enfant 

« C’est mieux d’avoir des enfants en âge rapprochés, tu galères les premières années mais ensuite, fini les couches ».

Protégez-vous des conseils bien avisés et des discours moralisateurs. Vous trouverez toujours des témoignages divergents en ce qui concerne la parentalité et l’éducation mais cela ne doit pas impacter votre choix. Il s’agit de votre décision de couple et vous décidez du meilleur moment pour agrandir votre famille.

enfants rapprochés le bon moment pour avoir son deuxième enfant

Les conditions favorables pour avoir un deuxième enfant

S’il n’y a pas de moment idéal pour avoir un deuxième enfant, il y a toutefois des conditions plus ou moins favorables pour vivre cette nouvelle parentalité sereinement. Afin de faire le meilleur choix pour votre famille et aborder sereinement cette nouvelle vie, prenez le temps de réfléchir à votre situation actuelle et future.

Un état de santé physique et psychique satisfaisant

Quel est votre état de santé actuel ? Prenez le temps d’observer votre corps, votre niveau de fatigue et les éventuelles douleurs que vous pouvez ressentir. Si votre état de santé physique n’est pas satisfaisant pour vous, il pourra être nécessaire de remettre votre organisme sur pieds avant d’avoir un deuxième enfant. Votre gynécologue ou votre sage-femme peuvent vous éclairer sur ce sujet. Demandez-leur s’ils voient des contres indications pour que vous ayez un deuxième enfant dans les prochains mois.

Il en va de même pour votre santé psychique car la parentalité est une aventure qui bouleverse le parent et la vie de couple. Prenez votre temps pour vous approprier cette nouvelle vie de jeune parent. Apprenez à connaître votre bébé et nouez un lien d’attachement solide avec lui pour être prêt à accueillir un deuxième enfant. 

Des moyens matériels suffisants pour accueillir votre deuxième bébé 

Tout comme vous, votre aîné a besoin de son espace de jeu, de ses affaires personnelles et de son intimité. Il est donc important de prévoir assez de place dans votre foyer pour que chacun se sente à l’aise. De plus, avoir un deuxième enfant implique du matériel de puériculture supplémentaire ce qui peut vite encombrer votre intérieur et rendre la cohabitation difficile. Pour éviter cela, réfléchissez avec votre conjoint à la meilleure option pour vous, par exemple, faire quelques travaux ou déménager. 

Une situation financière adaptée 

Si vous avez des difficultés à joindre les deux bouts, réfléchissez avant de concevoir votre deuxième enfant. L’aspect financier peut grandement impacter votre organisation, cela peut être source de stress durant votre deuxième grossesse et impacter votre qualité de vie une fois que votre bébé est né.

En effet, préparer l’arrivée de bébé n’est pas une mince affaire, avec l’achat du cosy, des bodys et du porte-bébé, l’addition peut vite grimper ! L’avantage avec le deuxième c’est que le matériel, vous l’avez ! Enfin en grande partie. Il vous reste donc les essentiels à acheter, que vous pouvez facilement intégrer à votre liste de naissance. Un coup de pouce qui pourra vous aider !

préparer l'arrivée de son deuxième enfant

Pensez également au mode de garde que vous choisirez après la naissance de votre deuxième enfant. À ce sujet, l’âge de votre aîné a un réel impact sur les difficultés que vous pourriez rencontrer. S’il va déjà à l’école, votre organisation pourra être facilitée. Au contraire, si vous avez deux enfants de moins de trois ans, il vous faudra prendre en charge deux modes de garde ou envisager un congé parental. Le coût de deux places en crèche est une grosse dépense pour un foyer. Renseignez-vous auprès d’une assistante maternelle ou de votre baby-sitter vous aurez plus de visibilité sur les options qui s’offrent à vous.

Un choix professionnel assumé

L’épanouissement personnel de tout parent est essentiel pour garder un équilibre de vie, quel que soit le nombre d’enfants que nous ayons. Lorsque les ambitions professionnelles du parent sont grandes, mieux vaut se demander si c’est le bon moment pour vous d’avoir un deuxième enfant. 

Il est essentiel de ne pas s’oublier pour ne pas faire face à des regrets quelques années plus tard. Une fois de plus il n’y a pas de meilleur moment pour avoir un deuxième enfant tant que vous êtes à l’aise avec votre décision.

Si vous vous dites : « Et si on n’avait pas de deuxième enfant ? » Vous pouvez lire des partages d’expériences de parents qui ont fait le choix d’avoir un seul enfant.

L’âge de l’aîné est-il important dans la prise de décision ?

Vous entendrez différents discours sur le meilleur moment pour avoir un deuxième enfant. Certains disent d’attendre 24 à 35 mois avant de programmer une seconde grossesse, d’autres vous diront 5 ou 6 ans. 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, avoir des enfants en âges rapprochés n’est pas gage de bonne entente et de complicité. Ils ont chacun leur personnalité et leurs envies ce qui peut créer des conflits, comme dans toute fratrie. Il n’y a pas d’écart d’âge idéal car cela dépend de vos envies et de votre conception de la famille. 

calin entre frère et soeur

La culpabilité du deuxième enfant

Que l’arrivée de votre deuxième enfant soit une surprise ou non, la culpabilité vis-à-vis de l’aîné vient parfois s’inviter à l’annonce de la grossesse. C’est le cas particulièrement lorsque les enfants ont des âges rapprochés.

Les jeunes enfants ont besoin de proximité avec leurs parents ce qui les sécurise. Ils demandent de l’attention, du temps et de la disponibilité. C’est en grande partie pour cela que certains parents culpabilisent d’avoir un deuxième enfant.

« Il est si petit, j’ai peur qu’il m’en veuille ! » « Je ne peux pas lui faire ça ! »

Comment rassurer l’aîné ?

Certains enfants s’adaptent plus facilement que d’autres, il est donc important de les rassurer. Expliquez à votre aîné que vous allez avoir un enfant mais que sa place dans votre cœur ne changera pas pour autant. Conservez du temps privilégié de qualité avec votre grand car il en a besoin. Il vient d’ailleurs vous solliciter lors de l’allaitement ou lorsque vous donnez le biberon à votre nouveau-né. Ce n’est pas un hasard, lorsque vous nourrissez votre petit, vous êtes pleinement avec lui. Et votre grand alors ! Lui aussi a besoin de tendresse et d’attention ! Dans ce cas, parlez-lui, invitez-le à venir à vos côtés pour un câlin ou expliquez-lui que vous passerez un moment privilégié tous les deux plus tard. Et tenez parole !

Rassurez-vous, avoir un petit frère ou une petite sœur peut aussi comporter des avantages, par exemple, être valorisé pour ses compétences, avoir un compagnon de jeu ou avoir des passe-droits !

grande soeur et son petit frère

« C’est à travers lui que j’ai appris ce que le partage et le soutien voulait dire. »

Quelle que soit votre décision, une période d’adaptation est nécessaire pour que chaque membre de la famille trouve sa place dans cette nouvelle organisation. Déculpabilisez et aborder cette nouvelle vie à quatre sereinement.