Un grand voyage !
Enfant qui regarde des animaux dans la savane

Partir en voyage avec son bébé vers une destination lointaine

|

Partir en voyage avec votre bébé ça vous tente ? Marine, directrice de l’agence de voyages Endallah qui propose des safaris et des séjours en immersion en Afrique de l’Est, nous raconte son expérience en Tanzanie avec son fils Jules lorsqu’il avait 6 mois et au Kenya lorsqu’il avait 9 mois. Si vous êtes tenté par une grande aventure en compagnie de votre bébé, lisez la suite. minipouce a récolté un nombre incroyable de conseils et d’astuces !


Choisir sa destination

Marine, tu as choisi de partir en voyage en Tanzanie avec ton bébé de 6 mois. Pourquoi ce pays ?

Deux girafes en Tanzanie

« Avec mon époux nous avons eu envie de ce voyage en Tanzanie dès que j’ai été enceinte »

C’était très important pour nous que notre enfant découvre la Tanzanie dont nous sommes tombés amoureux en voyage de noces. Mais c’était notre premier enfant, nous avions quelques réserves et tout le monde nous répétait que c’était insensé de voyager aussi loin avec un si petit enfant.
Mais lorsque Jules a eu à peu près trois mois, nous avons trouvé nos repères de parents. Nous avons alors commencé à nous projeter en Tanzanie avec lui. Nous connaissons bien la destination mais avec Jules notre check-list s’est un peu allongée !

Carte d’identité et passeport de votre bébé

Le livret de famille ne suffit pas pour voyager avec votre bébé. De manière générale, je conseille à tous les jeunes parents que je rencontre de faire dès que possible une demande de passeport et de carte d’identité pour chacun de leur enfant. Ces documents seront valables pour toute leur enfance. Comme pour les adultes, les délais d’obtention peuvent être longs. La procédure est la même que pour un adulte.

Bebe en Tanzanie

« Le plus compliqué pour les papiers d’identité d’un enfant c’est d’obtenir une photo aux normes ISO »

Pour la photo, il faut que l’enfant ai les deux yeux ouverts, que l’on voit ses deux oreilles, que son visage soit bien dans l’axe, sa bouche fermée et son expression neutre. Si vous tenez l’enfant votre main ne doit pas être visible. La séance photo peut être compliquée avant les 2 ou 3 mois de l’enfant. Le mieux est de l’asseoir et de tenir sa nuque discrètement avec votre majeur et votre index. Certains professionnels photographient l’enfant allongé.

N’oubliez pas non plus la demande de visa pour les pays où c’est obligatoire. Par ailleurs, la carte d’identité de votre enfant n’est pas suffisante pour les voyages hors de l’espace Schengen, il lui faudra un passeport.

Assurance annulation et assurance rapatriement

Comme tu as la double casquette de jeune maman et professionnelle du tourisme, aurais-tu d’autres conseils, côté administratif, à donner aux jeunes parents ?

Ce n’est pas obligatoire pour un voyage d’adultes mais une assurance annulation est impérative lorsque l’on embarque les enfants dans l’aventure.

Bebe qui regarde des zebres en Tanzanie

« Si je n’avais qu’un conseil à donner ce serait : prenez des assurances »

Elle vous couvrira en cas d’annulation en amont du voyage. Si l’enfant a une otite, il ne pourra pas prendre l’avion par exemple. Dans ce cas vous serez soulagés de pouvoir être remboursés si le voyage tombe à l’eau. L’assurance voyage rapatriement est également intéressante si l’enfant tombe malade durant le voyage. Dans de nombreux pays dans le monde, les frais médicaux sont très élevés en l’absence de couverture santé adéquate. Vous pouvez aussi choisir d’écourter votre voyage sans surcoût pour rentrer en France.

Conditions sanitaires et soins médicaux sur place

Comment bien préparer le voyage de l’enfant côté santé pour que tout se passe au mieux sur place ?

Bébé posé sur l'herbe

« Même si votre bébé se porte comme un charme, je vous recommande d’aller voir le médecin qui suit votre enfant avant le départ »

Prenez également rendez-vous pour une consultation chez un médecin du voyage ou spécialisé dans les maladies tropicales si vous prévoyez un voyage dans un pays lointain ou tout simplement dans lequel les conditions sanitaires ne sont pas similaires aux nôtres. C’est ce que nous avions fait pour Jules et on ne l’a pas regretté car il est tombé malade au Kenya. Il faut également se renseigner en amont sur les structures médicales qui existent sur place, juste au cas où (pédiatre, hôpital).

💡 Informez-vous sur la destination sur le site du Ministère des Affaires Etrangères et auprès de l’Institut Pasteur pour les recommandations vaccinales

Certaines maladies tropicales nécessitent un vaccin qui ne peut pas être administré avant un certain âge. Comme celui de la fièvre jaune, jamais réalisé avant les 9 mois de l’enfant. Les traitements préventifs contre le paludisme ne peuvent pas non plus être administrés aux plus jeunes. En France par exemple ces médicaments sont administrés à partir de 6 ans. Il faut dans ce cas absolument un avis médical personnalisé pour partir avec votre bébé. Vérifiez également vos rappels pour des maladies qui ont disparu chez nous mais pas dans toutes les régions du monde.

Les médicaments à emporter

Vous pouvez emporter en cabine tous les médicaments que vous jugez nécessaire si vous avec une ordonnance. Même pour le Doliprane, l’ordonnance est nécessaire ! Ne risquez pas de vous le faire enlever au contrôle de sécurité et prenez votre trousse de médicaments en cabine. Si votre valise se perd, il vous restera l’essentiel.

En concertation avec le pédiatre, emportez des sachets de soluté de réhydratation, un incontournable si vous voyagez dans une zone reculée. Nous avions aussi un antibiotique à spectre large. Pour le voyage au Kenya, nous avions ajouté un antihistaminique dans notre trousse médicale pour une éventuelle réaction allergique alimentaire. Les répulsifs pour moustiques des zones tropicales sont interdits aux enfants de moins de douze mois. Donc moustiquaire pour la nuit + manches longues et pantalons !

La valise idéale pour un long voyage

Planifiez au mieux votre voyage pour partir léger. Déterminez ce qui vous sera essentiel sur place et qui pourrait ne pas être disponible et qu’il faudra donc emporter. Bien-sûr cela dépend de votre destination et de la saison. Pour Jules, nous avons une politique “zéro soleil”.

Bebe qui regarde des éléphants en Tanzanie

« La crème solaire n’est pas recommandée avant un an, Jules porte systématiquement un chapeau et des manches longues »

De nombreuses personnes pensent qu’en Afrique il fait toujours chaud. Ce n’est pas le cas. Jules a passé son premier séjour en polaire. Choisissez aussi de bonnes lunettes de soleil et habituez votre enfant à les porter avant le voyage !

C’est pratique d’emmener un petit savon de Marseille pour laver un body et ça peut vous sauver la mise pour les accidents. Pour le reste, il faut être détente, si le gilet est un peu tâché, on fait avec. Et pour nous, les adultes, c’est pareil. Vous ne croiserez pas une machine à laver tous les kilomètres.

On trouve également peu d’articles de puériculture type chaise-haute ou siège-auto en Tanzanie. L’un des objets les plus pratiques que nous avons utilisé est le rehausseur nomade. Nous avions aussi pris un petit lit pliable avec moustiquaire intégrée. Les hôtels ou les lodges sont rarement équipés et les moustiquaires à disposition ne sont pas toujours bien adaptées pour les lits bébés mis à disposition.

Aéroport et vol long-courrier en famille

Il existe des landaus disponibles dans les avions. J’aurais aimé le savoir pour mon premier voyage en avion avec Jules ! La mise à disposition du landau est un service gratuit mais qui doit faire l’objet d’une demande spécifique auprès de la compagnie aérienne. Comme un enfant de moins de deux ans voyage sans siège, c’est pratique lorsqu’il fait sa sieste ou sa nuit. Sachez aussi que les enfants de moins de deux ans ne paient que les taxes aéroports. Le vol est gratuit pour eux mais ils voyagent sur vos genoux. Néanmoins, n’hésitez pas à demander à l’hôtesse avant l’enregistrement s’il reste des rangées inoccupées où vous pourriez vous installer avec lui !

L’avantage de voyager avec Jules c’est que l’on est prioritaire partout. Les familles avec des enfants en bas-âge sont d’ailleurs très souvent appelées en premier pour l’enregistrement des bagages et pour l’embarquement.

Faites enregistrer votre poussette et gardez-la jusqu’à l’embarquement. Laissez-la à l’hôtesse juste devant les portes d’embarquement. Elle vous sera rendue à l’arrivée. En Tanzanie ou au Kenya les agents de la douane font en général passer les familles avec de jeunes enfants en priorité. Une dernière astuce embarquement : si votre poussette dispose d’un cosy détachable, laissez l’enfant dedans et gardez-le pour le vol. Pratique en l’absence de siège ou de berceau. Un porte-bébé est aussi très utile pour se balader dans l’avion.

Le point noir de l’avion reste la table à langer. L’espace dans les sanitaires d’un avion est minuscule.

On a changé régulièrement Jules pendant le vol directement sur notre fauteuil avec une petite serviette. En parlant de change et de lange… Attention, en avion les produits de change sont soumis aux mêmes restrictions que les autres produits cosmétiques. Vérifier les contenances maximales autorisées et envisagez les lingettes.

Existe-t-il les mêmes restrictions pour les contenants alimentaires ?

Aucun problème pour emporter des pots de nourriture sous-vide dans l’avion. Il n’y a pas non plus de restriction sur le lait en poudre. Tout passe au contrôle de sécurité.

Pensez à bien faire téter l’enfant ou à lui donner de l’eau ou du lait au biberon pendant le décollage et l’atterrissage afin qu’il déglutisse. Cela va lui déboucher les oreilles et il ne sera pas gêné.

Est-ce que tu as un secret pour que Jules supporte bien l’avion et reste relativement calme ?

C’est vraiment propre à chaque parent mais nous on a décidé de n’avoir qu’une seule règle dans l’avion : c’est qu’il n’y a pas de règles justement. Le voyage en avion est un temps à part, rare dans l’année. Il faut s’enlever un max de galère. Emportez son doudou, ses quelques jouets habituels préférés et tout ira bien.
Il faut se détendre ! En France et en Europe, on regarde de travers les gens qui montent dans l’avion avec un bébé dans les bras. Mes amis sur place ne comprennent pas notre gêne lorsque durant un repas par exemple l’enfant pleure fort ou se met en colère. Pour eux c’est normal.

Enfants en Afrique (Tanzanie)

« À l’arrivée en Tanzanie, tout est cool avec les enfants »

Gérer le changement d’environnement

Là-bas on vit avec moins qu’ici. Certains produits du quotidien sont introuvables ou difficilement accessibles. Mieux vaut emporter ses propres couches si on ne part pas plus de quinze jours. Les normes locales sont différentes pour les couches jetables alors ne risquez pas une allergie. Point important : l’eau n’est pas du tout potable au robinet. Jules ne devait surtout pas l’avaler, ne pas se mettre les mains mouillées dans la bouche. On le lavait un coup en le tenant dans nos bras et un coup avec des lingettes bio. En Tanzanie, il y a beaucoup de poussière, il faut un peu le rincer le soir mais on se détend !

Pour le premier voyage, Jules avait 6 mois et je l’ai allaité exclusivement. 3 mois plus tard au Kenya, il a exceptionnellement mangé des petits pots achetés. Désormais il mangera plus ou moins comme nous ! Le voyage c’est aussi l’ouverture à d’autres saveurs.

En Tanzanie il y a peu de décalage horaire avec la France (une heure en été et deux heures en hiver) mais pour Jules c’est surtout le changement d’environnement qui était énorme. Emmenez des éléments familiers à l’heure du coucher : sa musique pour dormir, son doudou etc. Faites les longs trajets en voiture à une heure de sieste.

Bebe et son papa en voyage en Van en Tanzanie

« Pensez à bien vous renseigner en amont sur les véhicules des safari pour emporter le siège-bébé adéquat »

Les Tanzaniens n’utilisent pratiquement pas de sièges auto. Il faut donc le prendre sur vos genoux. Sachez qu’en Tanzanie, il n’y a souvent que des ceintures ventrales dans les véhicules.

Grands voyages et enfants ouverts d’esprit

Je pense que Jules n’aura pas de souvenirs visuels (alors je fais de super albums pour lui). Mais Au-delà des images on rapporte de voyage des ambiances, des rencontres, une ouverture. J’espère que grâce aux voyages mon fils sera un adulte curieux, ouvert.

Fille qui tient un bebe dans ses bras

« Je sens Jules flexible, il passe facilement de bras en bras aujourd’hui. Ça nous construit d’incroyables souvenirs de famille »

L’Afrique de l’Est est une région magique. Les parcs naturels sont extraordinaires. J’étais très impatiente de lui montrer les animaux de la savane. Mais à 6 mois il ne voyait sans doute que des masses mouvantes. Trois mois plus tard, en safari, il montrait du doigts les animaux, il était pleinement conscient. Il faut vous imaginer que Si vous faites essentiellement le voyage pour vos enfants, attendez qu’ils aient 2 ans je pense.

Grâce à nos voyages en Tanzanie et au Kenya, j’évolue aussi dans ma maternité, dans ma parentalité. Cela impacte forcément la façon dont mon mari et moi éduquons Jules, dans ce que nous voulons lui transmettre. On a d’autres prismes que la seule vision franco-française de l’éducation.

Mon meilleur souvenir à ce jour, c’est le moment où il a rencontré les gens avec qui je bosse depuis des années. C’était très fort. Il y a là-bas une vision collective de l’éducation. Il arrive qu’un adulte tiers engueule un enfant qui en a mordu un autre par exemple. Tout le monde trouve ça normal. En France nous avons chacun nos principes d’éducation bien spécifiques et cette attitude coincerait totalement. On jugerait que c’est très intrusif, mais c’est aussi une réelle aide.

« Vos gamins voient ces animaux dans leurs imagiers toute la journée, alors les voir en vrai, c’est fou »

Beaucoup de jeunes parents français rencontrent des difficultés avec leur nouveau-né et se sentent parfois très seuls. En Tanzanie, on est nombreux à élever un enfant (il faut tout un village pour faire un enfant, ce n’est pas juste une jolie phrase qu’on imprime sur de belles cartes postales, c’est vrai) et chacun apporte sa pierre à l’édifice.

Maintenant que Jules est habitué à ces voyage, nous envisageons de partir plus longtemps et de le scolariser à moitié en France et à moitié en Tanzanie. J’ignore si nous y parviendrons mais c’est un projet de vie.

Voyager enceinte

Je n’ai pas voyagé en Tanzanie lorsque j’étais enceinte de Jules. C’est en fait plus compliqué que de s’y rendre avec un tout petit enfant. Les risques sanitaires sont réels et les secousses dans les véhicules de safari sur les traces du parc, c’est dangereux au premier trimestre et au dernier. Le voyage peut très bien se passer mais il faut avoir conscience que c’est un risque. Comme pour le voyage avec votre bébé, prenez des contacts en amont avec le personnel médical si vous faites le choix de partir enceinte (sage-femme, gynécologue, maternité etc.)

Pourquoi partir en safari en famille ?

Les rencontres humaines sont très fortes chaque jours et la vie sauvage en Afrique de l’Est est incroyable, unique au monde. Les éléphants, les grands fauves, les zèbres et les girafes sont visibles de près dans les parcs naturels grâce à l’expérience de nos guides locaux.

« Les paysages du Roi Lion, c’est là-bas ! C’est fantastique pour les jeunes enfants d’observer les animaux de la savane »

Les cultures tanzanienne et kenyane sont très accueillantes. Les enfants jouent ensemble avec un ballon quelle que soit leur langue maternelle respective, faites-leur confiance pour ça ! Certaines familles parlent anglais, d’autres uniquement swahili et cela ne nous empêche pas de créer des liens forts au fil des voyages ou de faire des rencontres inopinées très riches. C’est vraiment mon pays de cœur.

Découvrez l’agence de voyage Endallah pour un voyage vers la savane du Roi Lion et les plages de Zanzibar

Pour un voyage immobile en Afrique, voici la sélection savane de minipouce !

Photos : tous droits réservés Endallah travel